Edition : CHINE-Beijing
Rédacteur : Reynald PARENT
Retour page précédente Retour page d'accueil de cette édition Partager sur Facebook Contacter le rédacteur de cette édition Aller page suivante

Professeur de cor et de musique de chambre au Conservatoire de Chine, et cor solo à l'Orchestre Symphonique de Beijing,
en Chine depuis 2001.


Né en 1975, Reynald PARENT, débute ses études musicales à Doullens, petite ville dans le Nord de la Picardie. Par la suite, il se dirige vers le Conservatoire National de Région de Douai (Nord) dans la classe de Marc BARBIER et de Guy MOUY. Il obtient une Médaille d’Or à l’unanimité en 1995 dans les classes de cor, de formation musicale et de musique de chambre. Ses professeurs lui conseillent alors de se perfectionner à Paris.

En 1998, il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) dans la classe de André CAZALET. Durant ses quatre années d’études, il a l'opportunité de travailler également en musique de chambre avec d'autres professeurs comme Maurice BOURGUE, David WALTER, Roland PIDOUX en musique de chambre, et de jouer régulièrement au sein de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, mais aussi de l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre de Picardie, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National de France, l’Ensemble Intercontemporain, l’Orchestre Symphonique de Oshawa Durham (Canada).

En Juin 2001, Reynald PARENT obtient son Prix de cor "Mention très bien", ainsi que son Diplôme de Formation Supérieure du CNSMDP.

A la même période, il est reçu cor solo à l’Orchestre Symphonique de Shanghai (Chine), poste qu’il occupe jusqu'en 2009.
Il est à présent professeur de cor et de musique de chambre au Conservatoire de Chine, et cor solo à l'Orchestre Symphonique de Beijing.

Reynald PARENT est également titulaire du Diplôme d’Etat de professeur de cor.


"Lors de mon départ en Chine, j’ai tout entendu : ‘tu es fou de partir si loin’, ‘ils doivent travailler en tunique bleue’, ‘tu devras te déplacer en pousse-pousse’. Rien de rassurant ! Ma surprise n’en a été que plus agréable en arrivant à Shanghai, ma première destination professionnelle en Chine : pas de tunique bleue, ni de pousse-pousse à l’horizon, mais une ville moderne et un accueil irréprochable. C’est certain, Shanghai ne représente pas la totalité du pays où des provinces doivent encore se développer, néanmoins, la Chine, qui n’est certes pas sans défaut, est en constante évolution sur le plan humain et professionnel.
J’apprécie particulièrement ici l’attachement et le respect des musiciens pour la musique occidentale. Ils mettent tout leur cœur dans l’interprétation de Mozart, Haydn, Beethoven, Strauss..., avec le même désir de se surpasser.
En tant que rédacteur de l’édition Chine, je souhaite simplement vous en faire découvrir l'environnement musical et social, rien de plus.
Beaucoup de gens pensent que c’est l’autre bout du monde... Je veux alors leur confier la réflexion que m’a faite un enfant de quatre ans, apprenant qu’il me fallait environ 11h30 d’avion pour me rendre à Shanghai : ‘c’est comme si je faisais un gros dodo, et je me réveille avec toi !'
Alors, réveillez-vous, et bienvenue en Chine !" - R.P.



Analyses des visites
Aujourd'hui: 11 visites
Total des visites: 94884
Pays des visiteurs du jour: