Les droits
Retour page précédente Retour page d'accueil de cette édition Partager sur Facebook Contacter le rédacteur de cette édition Aller page suivante
Les statuts des musiciens au Luxembourg.
Les musiciens d'orchestre
Les musiciens de l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg ont le statut d’"employé privé", ce qui correspond à un emploi salarié du secteur privé. De ce fait, la charge de travail est de 40 heures par semaine (dans les textes). Le contrat est à durée indéterminée et les échelons de carrière augmentent tous les 3 ans pendant 36 ans.
Il est à noter que les musiciens de l’orchestre cèdent leurs droits d’enregistrement.
Les enseignants
Les professeurs de conservatoire ont le statut de "fonctionnaires communaux". A ce titre ils bénéficient d’avantages sur les charges sociales, les impôts et la retraite (pension à 5/6e du dernier salaire). Ils doivent 21 heures de cours par semaine et ont un contrat à durée indéterminée. Les professeurs ont l'obligation de parler luxembourgeois et outre leur compétence pédagogique et musicale, ils doivent avoir des connaissances poussées sur le règlement communal et le fonctionnement de l’Etat.
Les chargés de cours (assistants) ont le statut d’"employés privés". Ils doivent 23 heures de cours par semaine et ont un contrat d’un an renouvelable. Comme pour les professeurs, il est exigé de parler luxembourgeois.
Les militaires
Comme on pourrait s’en douter, les musiciens de la Musique militaire Grand Ducale ont le statut de militaire.
Autre
En dehors de ces cadres d’emploi, il faut savoir que la rémunération des musiciens par une "enveloppe" à la fin des concerts est une pratique toujours très répandue au Luxembourg. De toute évidence, l’Etat ferme les yeux sur le "travail au noir" dans le domaine musical. Cependant, un musicien intermittent français travaillant au Luxembourg peut faire valoir ses droits en France (Assedic, congés spectacles, etc.).


Analyses des visites
Aujourd'hui: 21 visites
Total des visites: 94457
Pays des visiteurs du jour: