Les rémunérations
Retour page précédente Retour page d'accueil de cette édition Partager sur Facebook Contacter le rédacteur de cette édition Aller page suivante
Echelle approximative des salaires dans les différents emplois liés à la musique.
Les rémunérations indiquées ne sont évidemment parlantes que dans le contexte économique du pays.
Istanbul par exemple est en plein développement, mais les loyers restent peu élevés si on les compare aux loyers parisiens (encore qu'ils soient tout à fait comparables dans certains quartiers de la ville). Des quartiers comme Tarlabasi, proche du centre ville moderne, de la Place Taksim, offrent des appartements dès 550/700 livres turques (TRY)* pour des deux pièces. Il faut doubler, voire tripler cette somme pour un quartier comme Cihangir, de l'autre côté de la Place.
Pour la vie de tous les jours, l'alimentation en général est très peu coûteuse à Istanbul. Pour les sorties (bars, clubs, restaurants), je dirais qu'elles sont sensiblement moins chères qu'en France, encore que certains lieux à la mode (type "Bar 360") ou restaurants gastronomiques (type "Mikla") appliquent des tarifs internationaux.
Mais comme toutes les grandes villes, Istanbul est une ville à découvrir, et dès qu'on y a passé un peu de temps, on connaît les bonnes adresses et les lieux bon marché.
*1 livre turque (TRY) vaut environ 0,45 EUR (base mars 2011).
Pour connaître le taux de change actuel : convertisseur en ligne

Orchestre
Pour les musiciens d'orchestres symphoniques d'Etat ou d'opéra d'Etat, les rémunérations annuelles oscillent approximativement entre 33.500 TRY et 40.000 TRY.
Des primes ou bonus peuvent aussi être accordés en cas de concerts exceptionnels ou de programmes hors saison.

Pour les musiciens d'orchestres privés, les rémunérations varient en fonction du nombre de concerts dans la saison.
Quelques orchestres ont aussi parfois un fixe mensuel aux alentours de 2.200 TRY. Mais c'est une moyenne peu parlante dans la mesure où ce fixe est extrêmement variable d'un orchestre à l'autre, certaines formations n'ayant d'ailleurs qu'une rémunération à la prestation.


Enseignement
Pour les enseignants de conservatoires d'Etat (ou de facultés, d'universités...) la fourchette annuelle est d'environ de 27.000/31.000 TRY, en fonction du poste (un assistant en début de carrière gagnera par exemple 25 à 30% de moins).

Pour les enseignants de conservatoires privés ou d'écoles de musique privées, les contrats ne présentent aucune harmonisation particulière. Les rémunérations, à l'heure pour certains organismes, au mois pour d'autres, peuvent varier du simple au double, voire au triple dans certains cas, donc donner une fourchette ne serait pas significatif.
Pour information, l'"Ecole Francophone de Musique d’Istanbul" rémunère ses enseignants 30 euros de l'heure, quelque soit la discipline enseignée, sur une base de 30 cours dans l'année.
L'école "Pera Fine Arts", quant à elle, applique des tarifs différents en fonction des disciplines enseignées (également en fonction de la nature des cours, selon qu'ils soient individuels ou de groupes).
Certaines écoles - ou plus exactement associations de professeurs - laissent les enseignants appliquer leurs propres tarifs, en échange d'une location de locaux, salle ou matériel....

Enfin il y a pléthore d'enseignants privés à Istanbul, dont les tarifs s'échelonnent de 45 à 200 TRY horaires (voire davantage).
Rubrique(s) connexe(s) :
L'enseignement
Les orchestres


Analyses des visites
Aujourd'hui: 23 visites
Total des visites: 94459
Pays des visiteurs du jour: