Les droits
Retour page précédente Retour page d'accueil de cette édition Partager sur Facebook Contacter le rédacteur de cette édition Aller page suivante
Structures officielles et articulation de la profession de musicien professionnel aux Etats-Unis.
Généralités
Il n’existe pas de statut d’intermittent aux Etats-Unis. Les droits des interprètes sont très bien protégés par les syndicats. Quant aux droits des auteurs/compositeurs, il est très étendu. Un ouvrage-clé traite d'ailleurs du sujet :
"All you need to know about the music business", Donald S. Passman, Free Press 2003.

Pour déposer une œuvre à la librairie du Congrès à Washington, et bénéficier de la protection des droits d’auteurs, un exemple de formulaire type est disponible en ligne à l'adresse ci-dessous :

Internet : www.copyright.gov/circs/circ50.pdf [EN] format pdf
Le financement des orchestres
Les orchestres américains sont financés en grande partie par des mécènes ou des sponsors privés. Certains bénéficient d’une maigre contribution du Gouvernement Fédéral par le biais du "National Endowment for the Arts", mais cela ne suffit jamais.
Les Etats contribuent également au financement des orchestres, par le biais des "State Arts Councils" ainsi que les gouvernements locaux, tels que comtés ou municipalités.
Il n’existe en fait qu’un seul orchestre public (mais dont les statuts restent un peu compliqués à définir), c’est le National Symphony Orchestra à Washington. La ville ou l'Etat peut contribuer de façon marginale, mais aussi de façon importante.

Les mécènes ou sponsors en question sont parfois membres du conseil d’administration de l’orchestre et peuvent avoir un pouvoir décisionnaire sur l’engagement des directeurs musicaux, éventuellement sur les programmes que ceux-ci proposeront par la suite et même sur le choix des solistes à engager. Il est fréquent que l’on ne demande pas aux musiciens de l’orchestre leur précieux avis quant à l’engagement de leur chef, comme c’est encore le cas dans quelques grandes phalanges philharmoniques du pays (New York, Chicago…).
Les syndicats
Aux Etats-Unis, la plupart des syndicats sont regroupés sous l’égide de l’AFM (American Federation of Musicians). Ces syndicats ont un pouvoir colossal, ils défendent non seulement les droits professionnels des musiciens, mais ils offrent aussi de multiples opportunités d’engagements à leurs membres grâce à leur formidable réseau national. Il est particulièrement conseillé de se joindre à eux puisque les contrats sont souvent précaires, à moins que l’on ait eu la chance (et le talent) de réussir le concours d’entrée dans un des orchestres majeurs du pays.
Nombre d’orchestres n’acceptent que des musiciens membres du syndicat.

Internet : www.afm.org [EN]
Les contrats
Certains grands orchestres américains proposent des CDI mais la plupart n’offrent que des CDD d’un à trois ans dans le meilleur des cas ou ne payent qu’au cachet. Il n’est pas rare en effet de rencontrer des musiciens qui "cachetonnent" dans plusieurs orchestres semi professionnels, professionnels ou enseignent dans une école de musique et/ou exercent un tout autre métier en parallèle.
Rubrique(s) connexe(s) :
Les rémunérations


Analyses des visites
Aujourd'hui: 23 visites
Total des visites: 94459
Pays des visiteurs du jour: