Dico des musiciens
Retour page précédente Retour page d'accueil de cette édition Partager sur Facebook Contacter le rédacteur de cette édition Aller page suivante
Lexique du musicien dans les deux langues.
Néanmoins, il est vrai que les musiciens ont une "langue" commune, principalement issue de l'italien, et quel que soit le pays où ils se trouvent, ils arrivent toujours à se faire comprendre.
Dictionnaire français - libanais (en lettres latines).
L'alphabet arabe étant différent du latin, la traduction est faite directement en lettres latines.
Quelques mots uniquement, ceux issus d'autres langues ne sont pas traduits ici : dans les orchestres au Liban, l'anglais et le français sont fréquemment utilisés.
Les "conventions" suivantes sont utilisées pour certaines prononciations typiquement arabes qui n'existent pas en français :
  • L'apostrophe (') : c'est une voyelle muette qui pratiquement se prononce en marquant un arrêt brusque là où elle est placée.

  • Double voyelle (AA, OO, ...) : la voyelle est étranglée par une contraction de la gorge.

  • HH : c'est un H appuyé par un frottement dans la gorge.

  • GH : se prononce comme le "R" francais non roulé, mais un peu plus fort.

  • KH : comme la "Jota" espagnole ou le "Ch" allemand.

  • R : c'est le "R" roulé.

  • Le "S" entouré de voyelles se prononce comme un "S" et non comme un "Z".
  • Dictionnaire libanais (en lettres latines) - français.
    L'alphabet arabe étant différent du latin, la traduction est faite directement en lettres latines.
    Quelques mots uniquement, ceux issus d'autres langues ne sont pas traduits ici : dans les orchestres au Liban, l'anglais et le français sont fréquemment utilisés.


    Analyses des visites
    Aujourd'hui: 21 visites
    Total des visites: 94457
    Pays des visiteurs du jour: