Les orchestres
Retour page précédente Retour page d'accueil de cette édition Partager sur Facebook Contacter le rédacteur de cette édition Aller page suivante
L'Orchestre Philharmonique du Liban et autres formations. Liste non exhaustive, donnée à titre indicatif.
L’Orchestre Philharmonique du Liban
Cet orchestre symphonique composé de 100 musiciens professionnels a été crée en 2000 par le président du Conservatoire National Supérieur de Musique (CNSM). On n’y compte pas moins d’une douzaine de nationalités et pour les répétitions l’anglais est la langue adoptée. Il est financé par le gouvernement et est sous la même autorité que le CNSM où ont lieu les répétitions. Actuellement, 60% des musiciens qui composent l’orchestre viennent de l’étranger (Arménie et Europe de l’Est pour l’essentiel). Ils ont un contrat de travail exclusif pour l’orchestre, d’un an renouvelable, qui comprend aussi quelques heures d’enseignement au CNSM sans supplément de rémunération. Les frais de permis de travail, de carte de séjour et d’assurance médicale sont pris en charge. De même, une aide pour le logement leur est allouée.
Les 40% autres membres de l’orchestre sont libanais (ou assimilés). Leur salaire est plus faible que celui des musiciens étrangers, mais ils n’ont pas de contrat d’exclusivité pour l’orchestre même s’ils doivent lui donner la priorité, et peuvent donc travailler à l’extérieur (enregistrements, enseignement, formations orchestrales ponctuelles, cachetons divers, etc.). Leur contrat de travail est de 1 an renouvelable et la plupart sont aussi professeurs au CNSM.

L’orchestre est dirigé par un chef principal, qui est aussi le président du CNSM, mais fait appel à d’autres chefs réguliers ainsi qu’à des chefs d’orchestre invités, fruit d’une collaboration avec les attachés culturels des ambassades. Il en est de même pour les solistes.

La programmation des concerts (une trentaine par an) se fait au début de l’année mais les changements de calendrier, heures ou jours des concerts comme des répétitions, peuvent être décidés sans aucun préavis.
Les répétitions sont de 3h et 15 minutes avec une pause de 30 minutes. Elles ont lieu le matin, du lundi au vendredi. En général les concerts sont donnés le vendredi soir.

Les concerts de l’Orchestre Philharmonique du Liban sont gratuits. En effet, suite aux longues années de guerre (1975-1990), la culture au Liban a connu une période difficile. Le gouvernement, en permettant l’entrée libre aux concerts, veut ainsi favoriser l’accès de la société libanaise à la musique, surtout en ce qui concerne la musique classique. Ces concerts rencontrent un vif succès en attirant un public très nombreux.
Autres formations

  • Orchestre National Libanais de Musique Arabe-Orientale

L’Orchestre National Libanais de Musique Arabe-Orientale, composé de 50 musiciens, a été crée en 2000, à la demande du président du Conservatoire National Supérieur de Musique qui en est le chef principal. Cette formation s’est produite dans plusieurs festivals internationaux au Liban et à l’étranger. Cet orchestre présente, pour une vingtaine de concerts chaque année, une musique Arabe-Orientale classique, folklorique et moderne.
  • Le Barock ensemble

Cet orchestre de chambre regroupe une vingtaine de musiciens. Amateurs, professionnels et grands élèves se réunissent une fois par semaine dans une ambiance familiale pour le plaisir de faire de la musique. Il est financé par la branche culturelle du ministère allemand des affaires étrangères et se produit une à deux fois par trimestre.
  • Orchestres ponctuels

Très souvent des formations orchestrales sont crées pour des évènements (chorale d’université, spectacles, accompagnement de solistes, inauguration diverse etc.). C’est ce qu’en France on appelle familièrement "cacheton" et qu’on surnomme plutôt "affaires" au Liban.


Rubrique(s) connexe(s) :
Les salles
Les droits
Les rémunérations


Analyses des visites
Aujourd'hui: 23 visites
Total des visites: 94459
Pays des visiteurs du jour: